Home

Retour

Calyps Saniia : Une solution d’intelligence artificielle pour soulager les urgences

But

La technologie, qui utilise l’intelligence artificielle, permet de diminuer considérablement le temps d’attente dans les services des urgences des hôpitaux et optimise l’efficacité des ressources.



Partenaires

CalypsCentre Hospitalier de Valenciennes



La solution Calyps Saniia, proposée par l’entreprise sédunoise Calyps, semble très appréciée au sein du Centre Hospitalier de Valenciennes, en région Hauts-de-France. La technologie, qui utilise l’intelligence artificielle, permet de diminuer considérablement le temps d’attente dans les services des urgences des hôpitaux et optimise l’efficacité des ressources. Prochainement, l’hôpital de Viège pourrait également se doter de ce logiciel innovant !

Même si la Suisse dispose d’un excellent système de soins, les longs délais d'attente, notamment au niveau des urgences, peuvent agacer les patients et leurs proches. Un problème qui pourrait être résolu grâce au logiciel Calyps Saniia, comme le montre l’expérience réalisée au sein de l’hôpital français de Valenciennes. Le programme Calyps Saniia traite et analyse d’importantes quantités de données qui influencent les admissions aux urgences et les opérations hospitalières. A partir des données liées à la météo, aux évènements locaux (par exemple un match de football à Lille) et des données historiques de l’hôpital (nombre de personnes admises aux urgences selon la période de l’année, nombre de lits occupés...), l’algorithme de Calyps détermine le moment et le nombre de personnes qui seront admises aux urgences. Il établit des prévisions jusqu’à cinq jours à l’avance, optimisées en temps réel.
 

Une précision qui dépasse les 90%
Les résultats obtenus avec l’hôpital de Valenciennes sont prometteurs : dans un premier temps, Calyps Saniia a atteint une précision de 60% concernant le nombre de patients, les lits nécessaires ou les temps d’attente. Une précision qui correspond à celle d’un bon modèle statistique. Mais ce qui différencie le logiciel sédunois est sa faculté d’apprentissage : au fil du temps, il compare les prédictions avec les valeurs réelles et améliore la fiabilité de ses données. Dans le Centre Hospitalier de Valenciennes, la précision est passée à plus de 90% après quelques mois d’utilisation. Une preuve que l’intelligence artificielle peut contribuer significativement à améliorer les soins en hôpitaux.

Les effets bénéfiques du système Calyps Saniia se répercutent sur différents acteurs du système de santé. Aux urgences de Valenciennes, les patients peuvent désormais connaître leur temps d’attente avant d’obtenir des soins, qui s’affiche sur les écrans de la salle d’attente. De nombreuses autres données, telles que l'heure calculée du rendez-vous radiologique ou de la sortie, peuvent également être communiquées par ce biais. Avec le logiciel, les médecins, conscients des flux de patients à venir, gardent une vue d’ensemble et prennent des décisions éclairées.  Le calendrier des permanences peut être ajusté plusieurs jours à l'avance, en fonction des prédictions. Les goulets d'étranglement au niveau du personnel peuvent ainsi être contournés. La coordination des lits et des équipements tels que l'oxygène en cas de pandémie est plus efficace. À terme, l'objectif du logiciel est de réduire le stress du personnel médical.
 

Un outil utile dans la lutte contre le Covid-19
En période de covid-19, Calyps Saniia a soutenu le personnel soignant. Comme le confie Tony Germini, CEO de l’entreprise, dans les colonnes du Waliser Bote « notre solution permet de mieux comprendre ce qui se passe actuellement et comment le virus se développe. Le personnel de l'hôpital a donc pu procéder à des ajustements plus rapidement. » Plus précisément, les développeurs de Calyps ont dû programmer le logiciel pour qu’il reconnaisse les données importantes en cas de pandémie et les analyse. Un pari réussi, puisque « le programme connaît désormais la pandémie du Covid-19 et sera également capable de reconnaître une autre pandémie ! »
 

Calyps Saniia bientôt adopté à Viège ?
Une prochaine utilisation de Calyps Saniia serait également possible à l’hôpital de Viège. En effet, le logiciel fonctionne quel que soit le lieu, il suffit de lui fournir des données historiques de l'hôpital sur les deux dernières années et de lui donner deux à trois semaines d'apprentissage. 
Le Dr Hugo Burgener, directeur du Centre hospitalier du Haut-Valais, précise : « le programme Calyps est connu de la direction de l'hôpital.

Toutefois, l'utilisation de l'intelligence artificielle est discutée en médecine depuis des années. L'intégration future de cette technologie dans la pratique clinique quotidienne me semble prévisible. » L’avenir nous dira si cette solution sera retenue par l’hôpital haut-valaisan. De son côté, Calyps poursuit le développement de solutions intelligentes basées sur les données, qui favorisent la prise de décisions qualitatives, rapides et économes.


Source : Walliser Bote

 

Fondation The Ark - Rue de l'Industrie 23 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark